Formation F4

Justice, psychothérapies 
et intervention sociale :

les défis d'une collaboration

 

Module 3  

Séparation à haute conflictualité :
le travail en réseau entre thérapie, médiation
et intervention sociale centré sur l'enfant

- Jeudi 17 et vendredi 18 mai 2018 - de 9h à 17h

Dre Alessandra DUC MARWOOD -
Christine HABERMACHER-DROZ - Ida KOPPEN

Lors de ce troisième module, les intervenantes présenteront leurs regards croisés sur l’actualité des séparations à haute conflictualité. En tant que thérapeute, juge et médiatrice, elles présenteront leurs expériences dans ce domaine et analyseront ensemble les enjeux du travail en réseau.

La présentation d’un cas concret servira à illustrer les sujets transversaux que les intervenantes souhaitent aborder. Connaître et comprendre l’approche et la structure différentes de chaque domaine d’intervention est fondamental pour augmenter l’efficacité du travail en réseau. Les éléments suivants seront approfondis :

  • La notion de vérité
  • La notion de violence
  • L’articulation de l’intervention pratique ; le déroulement du processus
  • La place de l’enfant dans le processus
  • L’importance de la culture d’origine et de l’appartenance religieuse des partenaires
  • Le risque de manipulation et d’instrumentalisation
  • La communication entre les différents intervenants.

Ces sujets feront également l’objet de petits exercices interactifs pour s’assurer que chaque participant peut mettre à contribution sa propre expérience.

En guise de conclusion du module, les intervenantes tenteront de formuler avec les participants des pistes de réflexion, voire des propositions concrètes d’amélioration du travail en réseau.

 

Présentation des intervenants :

Dre Alessandra DUC MARWOOD 

Alessandra DUC MARWOOD est spécialiste FMH en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, thérapeute de famille et médecin responsable de l'Unité d'Enseignement du Centre d'Etude de la Famille (UE CEF) à l'Institut Universitaire de Psychothérapie, et de l'Unité les Boréales, DP CHUV, Lausanne.

Christine HABERMACHER-DROZ 

Christine Habermacher-Droz a assumé durant plus de trente ans la charge de juge de première instance dans le canton de Vaud (Tribunal des baux, puis Tribunal d’arrondissement et Chambre patrimoniale cantonale), dans les domaines contractuel, familial et pénal. Sur le point d’achever une formation en médiation, elle consacre désormais une part de son temps à ce mode de gestion des conflits. 

Ida KOPPEN

Ida Koppen est médiatrice familiale et responsable du service de médiation de l’OPCCF à Genève. Elle est juriste et membre du réseau de médiateurs de l’Office fédéral de la justice pour les cas d’enlèvement international d’enfant. Elle participe au Collectif genevois « Enfant et Séparation ». 

 

Discutante pour l'ensemble de la formation :

Loubna FREIH est médiatrice familiale assermentée FSM. Elle travaille en tant que médiatrice familiale à l’OPCCF et en cabinet privé en Valais. Elle a également enseigné à l’Université de Genève.


Destinataires et critères de sélection :

Ce séminaire est destiné à tout professionnel actif dans les domaines de la psychothérapie, de la justice et de la médiation, intéressé à explorer les opportunités et les défis d’une collaboration fructueuse entre les différents domaines d’intervention, pour les cas de séparation à haute conflictualité. 


Nombre de participants :

35 personnes

Dates  :

Jeudi 17 et vendredi 18 mai 2018

Horaires : 

9h00 à 17h00

Lieu :

CUP - Centre Universitaire Protestant
2, avenue du Mail - 1205 Genève

Bus 1, 2 et 19 - tram n° 15 : arrêt "Cirque" / Bus 3 et 5 : arrêt "Place de Neuve"
Tram n° 12 : arrêts "Place de Neuve" ou "Plainpalais

Depuis la gare Cornavin:

  • Bus n° 1 - Direction : Rive et Petit-Bel-Air - Arrêt: "Cirque"
  • Tram n° 15 - Direction : Palettes - Arrêt: "Cirque"

Prix : 

CHF 400.-- / module       CHF 1'000.-- (formation complète - 3 modules)
CCP : 12-11113-7

S'inscrire

(lire les conditions générales d'inscription)

Formation F4

Justice, psychothérapies 
et intervention sociale :

les défis d'une collaboration

 

Module 2  

Thérapies individuelle et familiale
et suivis socio-éducatifs sous contrainte pénale

- Jeudi 19 et vendredi 20 avril 2018 - de 9h à 17h

Nathalie MAGNENAT-FUCHS - Claudia CADOUX - Philip NIELSEN 

Ce séminaire portera sur les spécificités du travail socio-éducatif et psychothérapeutique systémique individuel et familial sous contrainte pénale, ainsi que sur l'articulation entre différents niveaux d'interventions.


Dans un premier temps, les trois formateurs exposeront leur contexte de travail ainsi que leurs moyens d'intervention. Une juge ayant travaillé dans diverses juridictions développera les différents aspects du travail du juge dans sa collaboration avec les champs socio-éducatifs et psychothérapeutique : les moyens d'ordonner ou de conseiller des suivis dans les cadres de la justice pénale et civile, les atouts et les limites des suivis sous contraintes et leur aspect contenant, la gestion du secret de fonction et professionnel des intervenants vis-à-vis de la justice, le recours à l'expertise familiale. Une psychologue, responsable d'une unité d'assistance personnelle sous contrainte, donnera un aperçu des interventions socio-éducatives auprès de jeunes délinquants et de leurs parents, de leur articulation avec la justice. Puis, un psychologue-psychothérapeute de famille et responsable d'une consultation pour adolescents et jeunes adultes développera un modèle d'intervention multidimensionnel combinant prise en charge psychothérapeutique individuelle du jeune, celle de ses parents et de l'ensemble de sa famille. Les trois formateurs donneront également un aperçu des résultats de leurs interventions.


Dans un second temps, seront développées par les formateurs des situations cliniques, illustrant le travail spécifique à chacun de ces niveaux d'interventions ainsi que leurs articulations.
 Une de ces situations sera centrée sur les techniques d’engagement des parents et des jeunes dans la prise en charge.

Pour finir, une réflexion sur certaines problématiques du travail sous contrainte sera menée en petits groupes, puis sous forme de table ronde avec les intervenants. 

 

Présentation des intervenants :

Nathalie MAGNENAT-FUCHS 

Nathalie MAGNENAT-FUCHS  est juge au Tribunal des mineurs. Auparavant, elle a été juge au Tribunal de police, juge d'instruction et Procureur et a représenté le pouvoir judiciaire au sein de la Commission consultative sur les violences domestiques, domaine dans lequel le suivi médical sous contrainte est fréquent.

Claudia CADOUX 

Claudia CADOUX est responsable de l'Unité d'assistance personnelle (UAP) au sein de la Fondation genevoise pour l'animation socioculturelle (FASe) et psychologue FSP, effectuant des expertises psycho-judiciaires avec le soutien de l'Institut Universitaire Kurt Bösch (IUKB). 

Philip NIELSEN

Philip NIELSEN est psychologue-psychothérapeute FSP, formateur à la thérapie familiale multidimensionnelle (MDFT) et responsable du Centre Phénix-Mail pour les adolescents et les jeunes adultes. 

 

Discutante pour l'ensemble de la formation :

Loubna FREIH

Loubna FREIH est médiatrice familiale assermentée FSM. Elle travaille en tant que médiatrice familiale à l’OPCCF et en cabinet privé en Valais. Elle a également enseigné à l’Université de Genève.


Destinataires et critères de sélection :

Ce séminaire est destiné à tout professionnel intervenant dans les domaines de la justice (juge, juge assesseur, avocat), de l'intervention socio-éducative (assistant social, éducateur, animateur socio-professionnel, médiateur) et du champ psychothérapeutique (psychiatre, psychologue, conseiller conjugal, etc.). 

Nombre de participants :

35 personnes

Dates  :

Jeudi 19 et vendredi 20 avril 2018

Horaires : 

9h00 à 17h00

Lieu :

Rue du Simplon – 1207 Genève
Entrée (arcade) : en face de l’hôtel Churchill 

Bus N°s : 2 et 6 - arrêts « Rue du Lac » ou « Vollandes »

Prix : 

CHF 400.-- / module       CHF 1'000.-- (formation complète - 3 modules)
CCP : 12-11113-7

S'inscrire

(lire les conditions générales d'inscription)

Formation F4

Justice, psychothérapies
et intervention sociale :

les défis d'une collaboration

Cette formation de six journées traitera de la question complexe des liens entre interventions dans les domaines de la justice, de l'accompagnement socio-éducatif et de la thérapeutique individuelle, du couple et de la famille. L'objectif de cette formation sera d'aider les professionnels de ces trois champs d'intervention à comprendre les conceptions et les outils de travail des spécialistes de ces domaines et de mettre en évidence les points de convergence et les enjeux contradictoires de leurs  interventions.  

Cette formation sera organisée en trois modules de deux journées qui traiteront chacun une thématique particulière. Chacun de ces modules sont co-animés par trois spécialistes de ces domaines. Ils donneront un enseignement sur leur modèle d'intervention et une réflexion sera co-construite sur les modes de collaboration et les articulations entre leurs interventions spécifiques. 

 

Module 1  

Evaluation, expertise
et prise en charge d'une famille
dans un contexte médico-socio-judiciaire

- Jeudi 1er et vendredi 2 février 2018 - de 9h à 17h

Martin CARNINO - Dre Marina WALTER-MENZINGER
- Benoît REVERDIN

Descriptif

 

Module 2  

Thérapies individuelle et familiale
et suivis socio-éducatifs sous contrainte pénale

- Jeudi 19 et vendredi 20 avril 2018 - de 9h à 17h 

Nathalie MAGNENAT-FUCHS - Claudia CADOUX - Philip NIELSEN

Descriptif


Module 3  

Séparation à haute conflictualité :
le travail en réseau entre thérapie, médiation
et intervention sociale centré sur l'enfant

- Jeudi 17 et vendredi 18 mai 2018 - de 9h à 17h

Dre Alessandra DUC MARWOOD -
Christine HABERMACHER-DROZ - Ida KOPPEN

Descriptif

 

Discutante pour l'ensemble de la formation :

Loubna FREIH


Destinataires et critères de sélection :

Cette formation est destinée à tout professionnel intervenant dans les domaines de la justice (juge, juge assesseur, avocat), de l'intervention socio-éducative (assistant social, éducateur, animateur socio-professionnel, médiateur) et du champ psychothérapeutique (psychiatre, psychologue, conseiller conjugal, etc.).

Nombre de participants :

35 personnes

Lieux :

Modules 1 et 2

Rue du Simplon – 1207 Genève
Entrée (arcade) : en face de l’hôtel Churchill 

Bus N°s : 2 et 6 - arrêts « Rue du Lac » ou « Vollandes »

Module 3

CUP - Centre Universitaire Protestant
2, avenue du Mail - 1205 Genève

Bus 1, 2 et 19 - tram n° 15 : arrêt "Cirque" / Bus 3 et 5 : arrêt "Place de Neuve"
Tram n° 12 : arrêts "Place de Neuve" ou "Plainpalais"

Depuis la gare Cornavin:

  • Bus n° 1 - Direction : Rive et Petit-Bel-Air - Arrêt: "Cirque"
  • Tram n° 15 - Direction : Palettes - Arrêt: "Cirque"

Prix : 

CHF 400.-- / module       CHF 1'000.-- (formation complète - 3 modules)
CCP : 12-11113-7

 

 

Formation F4

Justice, psychothérapies 
et intervention sociale :

les défis d'une collaboration

 

Module 1  

Evaluation, expertise
et prise en charge d'une famille
dans un contexte médico-socio-judiciaire

- Jeudi 1er et vendredi 2 février 2018 - de 9h à 17h

Martin CARNINO - Dre Marina WALTER-MENZINGER
- Benoît REVERDIN
 

Ce séminaire traitera de l'évaluation de la famille telle qu'elle est pratiquée par un travailleur social intervenant dans un service de protection de l'enfance, une experte pédopsychiatre mandatée par la justice civile et un psychologue, thérapeute familial, intervenant dans des situations de maltraitance ou négligence familiale. Chaque intervenant donnera un enseignement sur son modèle d'évaluation familiale de la manière suivante :

  1. Evaluation sociale de la famille : arrêt sur image ou séquence charnière ?

M. Martin CARNINO proposera une réflexion sur la représentation que se font les familles et les professionnels du rôle des assistants sociaux dans la procédure judiciaire. Puis il présentera le cadre légal et institutionnel ainsi que les outils et les méthodes de l'évaluation sociale, en faisant référence à des approches théoriques spécifiques. Il décrira un nouveau paradigme d'intervention, à la base de la création d'un nouveau dispositif qui met en lien la procédure judiciaire, l'évaluation sociale, la thérapie familiale et la médiation. Une situation classique d'évaluation sociale servira d'illustration au processus judiciaire. Une seconde situation mettra en évidence les limites de l'évaluation sociale lorsqu'un doute, qui doit toujours bénéficier à l'enfant, conduit à formuler une demande d'expertise familiale.

  1. Expertise familiale

La Dre Marina Walter-Menzinger présentera les différents types d’expertise que le Centre universitaire romand de médecine légale à Genève est amené à exécuter. Ensuite, elle détaillera leur manière de travailler : leur modèle d'évaluation comprenant les étapes de leur mission, les différents entretiens de visu et téléphoniques qu'ils effectuent avec le réseau, la rédaction du rapport et les réponses aux questions. Elle discutera également de l’impact thérapeutique d’une expertise sur une famille, ainsi que sur les professionnels impliqués dans la prise en charge thérapeutique ou sociale. Les compétences parentales seront développées d’une manière plus détaillée ainsi que la parole de l’enfant sous l’angle de la mémoire, de la suggestibilité et de l’impact du traumatisme sur la mémoire.

  1. Evaluer une famille : le point de vue du thérapeute de famille

M. Benoît Reverdin présentera le point de vue du thérapeute de famille systémicien sur l’évaluation de la famille dans les situations de négligence on maltraitance familiale. Quatre dimensions de la vie familiale seront développées : la contenance, la capacité de jeu, la structuration des liens et la transmission. L’analyse de ces dimensions permettra de repérer les ressources et les faiblesses du fonctionnement familial et de penser l’intervention thérapeutique en s’appuyant avant tout sur les ressources, tout en tenant compte des limitations temporaires ou chroniques de la famille. Des situations cliniques permettront d’illustrer la démarche.


Après une présentation de ces différents types d'évaluation, un temps sera consacré à une réflexion croisée entre les intervenants sur les complémentarités et les divergences de leurs méthodes d'évaluation, sur l'impact que ces évaluations ont sur les familles, sur les décisions de justice, ainsi que sur les professionnels impliqués dans la prise en charge de ces situations. 


Présentation des intervenants :

Martin CARNINO 

Martin CARNINO pratique, en tant que travailleur social, l'évaluation sociale sur demande judiciaire dans un service de protection de l'enfance. Formé à l'approche systémique, à la thérapie familiale et de couple, il a également obtenu un Certificat en politique sociale. 

Dre Marina WALTER-MENZINGER 

Dre Marina WLATER-MENZINGER est médecin spécialiste FMH en psychiatrie-psychothérapie d’enfants et d’adolescents et sous-spécialisée dans le domaine de la psychiatrie légale d’enfants et d’adolescents. Elle est responsable des expertises pour les mineurs à l’Unité de psychiatrie légale au Centre universitaire romand de médecine légale à Genève. 

Benoît REVERDIN

Benoît REVERDIN est psychologue, spécialiste en psychothérapie FSP, thérapeute de famille Asthefis et chargé d’enseignement à la FPSE (UNIGE). Il est formateur PSGe, directeur de l’OPCCF et de l’IECF. 

 

Discutante pour l'ensemble de la formation :

Loubna FREIH

Loubna FREIH est médiatrice familiale assermentée FSM. Elle travaille en tant que médiatrice familiale à l’OPCCF et en cabinet privé en Valais. Elle a également enseigné à l’Université de Genève.


Destinataires et critères de sélection :

Ce séminaire est destiné à tout professionnel intervenant dans les domaines de la justice (juge, juge assesseur, avocat), de l'intervention socio-éducative (assistant social, éducateur, animateur socio-professionnel, médiateur) et du champ psychothérapeutique (psychiatre, psychologue, conseiller conjugal, etc.). 

Nombre de participants :

35 personnes

Dates  :

Jeudi 1er et vendredi 2 février 2018

Horaires : 

9h00 à 17h00

Lieu :

Rue du Simplon – 1207 Genève
Entrée (arcade) : en face de l’hôtel Churchill 

Bus N°s : 2 et 6 - arrêts « Rue du Lac » ou « Vollandes »

Prix : 

CHF 400.-- / module       CHF 1'000.-- (formation complète - 3 modules)
CCP : 12-11113-7

S'inscrire

(lire les conditions générales d'inscription)

Formation F3

 

Dre Alessandra DUC MARWOOD,
Benoît REVERDIN, Dr Robert NEUBURGER,
Jean VAN HEMELRIJCK

Formation à la supervision
d'orientation systémique

Cette formation à la supervision d'orientation systémique comprend un enseignement théorique sur les deux tiers du temps d'enseignement, et l'analyse de pratique à partir des situations de supervisions amenées par les participants sur le tiers restant. L'enseignement théorique portera sur les thématiques suivantes : la construction de l'espace de supervision et l'apport des métaphores en supervision sera donné par Alessandra Duc Marwood, la supervision de cas cliniques en individuel et en groupe par Benoît Reverdin, la supervision entre collègues au sein d'une équipe par Robert Neuburger et la supervision institutionnelle et de dynamique d'équipe par Jean Van Hemelrijck.

 

Dre Alessandra DUC MARWOOD

- 28 septembre 2017, 25 janvier et 20 septembre 2018

Création de l'espace de supervision
et l'apport des métaphores en supervision

  • Création de l’espace de supervision en questionnant le supervisé de façon à ce qu’il puisse lui-même guider le superviseur vers ce qui lui est utile
  • Freins et accélérateurs : travail autour de l'effet facilitateur de l'alliance en thérapie et en supervision lorsque patients, thérapeutes et superviseurs sont faits de la même pâte (par exemple tout le monde est a-conflictuel dans le système...) 

  • Métaphores dans les supervisions (contes, sculptures et autres objets flottants)
  • Créativité et rigueur en supervision : deux contraintes conciliables ? 

  • La formulation d'hypothèses et la prescription d'utilisation d'outils systémiques

 

 Benoît REVERDIN  

- 16 novembre et 14 décembre 2017 et 11 octobre 2018 

Supervision de cas cliniques en individuel et en groupe

  • Analyse du contexte de la pratique thérapeutique de la personne supervisée
  • La mise en place du cadre de suivi et choix du setting thérapeutique ou éducatif
  • Travail sur l’identification et l’utilisation des résonances du thérapeute et du superviseur
  • Réflexion sur le style thérapeutique ou éducatif de la personne supervisée : a-t-elle plutôt des compétences de contenance, de jeu ou de créativité ou de confrontation ? Est-elle plus à l’aise en setting individuel, de couple ou de famille ? Parle-t-elle d’elle-même ou pas ?
  • Prise en compte de mode d’appréhension privilégié des situations cliniques de la personne supervisée (mode d’appréhension intellectuel, émotionnel, sensoriel ou intuitif

 

Dr Robert NEUBURGER   

- 1er, 22 mars et 15 novembre 2018 

Supervision au sein d'une équipe thérapeutique ou éducative

Certains outils spécifiques au travail avec les familles et avec les couples ont fait la preuve de leur utilité. Ne pouvant utiliser, comme les psychanalystes, le divan, ce qui permet hors du regard du patient une meilleure concentration et un recul nécessaires, il a fallu inventer des outils ayant une fonction analogue mais tenant compte du contexte de notre travail de thérapeutes familiaux ou de couples. Ce sont essentiellement le fait de s’autoriser à faire des interruptions de séance afin de réfléchir à la situation rencontrée et élaborer des hypothèses et surtout de discuter et d’entendre les commentaires de son ou ses superviseurs qui accompagnent le thérapeute. À cet égard, il convient de distinguer la supervision immédiate en équipe soit à deux ou à l’aide d’une équipe réfléchissante et ce que l’on peut attendre d’un superviseur extérieur dans le cadre d’une supervision didactique à distance des situations. Il sera question lors de ces deux journées essentiellement de ce que l’on peut attendre de techniques spécifiques au sein d’équipes thérapeutiques, en prenant en compte les propositions de Mara Selvini et de Lynn Hofmann inspirées par Gregory Bateson.

 

Jean VAN HEMELRIJCK    

- 26 avril, 7 juin et 6 décembre 2018  

Supervision institutionnelle et de dynamique d'équipe

  • Analyse de la demande et des enjeux institutionnels, demandes implicites (ex: demande de supervision de cas, alors qu'il y a une demande non explicite portant sur des conflits institutionnels), demandes de légitimation, fausses demandes…
  • La définition du cadre de la supervision (en présence du chef, sans le chef...) 

  • Les trois niveaux de changement possible en supervision
  • Supervision de dynamiques d'équipe en institution
  • Supervision pour des conflits institutionnels
  • Sculpture et utilisation d'objets métaphoriques en supervision institutionnelle


 

Présentation des intervenants :

Dre Alessandra DUC MARWOOD 

Alessandra DUC MARWOOD est spécialiste FMH en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, thérapeute de famille et médecin responsable de l'Unité d'Enseignement du Centre d'Etude de la Famille (UE CEF) à l'Institut Universitaire de Psychothérapie, et de l'Unité les Boréales, DP CHUV, Lausanne. 

Benoît REVERDIN 

Benoît REVERDIN est psychologue, spécialiste en psychothérapie FSP, thérapeute de famille Asthefis et chargé d’enseignement à la FPSE, UNIGE et formateur PSGe. Il est directeur de l’OPCCF et de l’IECF et consultant en supervision aux HUG. 

Dr Robert NEUBURGER 

Robert NEUBURGER est psychiatre, psychanalyste, thérapeute de couple et de famille, directeur scientifique du CEFA (Paris et Genève) et professeur honoraire ULB. Il est membre de l'Association Suisse de Thérapie de Famille et Interventions Systémiques (ASTHEFIS), de l'EFTA et de l'AGTF. Il est l'auteur de plusieurs livres sur le couple et la famille. 

Jean VAN HEMELRIJCK 

Jean VAN HEMELRIJCK est psychologue, psychothérapeute systémique, formateur à la Forestière Bruxelles et enseignant à l'Université Libre de Bruxelles. Il est membre du groupement belge des formateurs en thérapie familiale. 

Destinataires et critères de sélection :

Cette formation est destinée aux psychiatres, psychologues, thérapeutes de famille, conseillers conjugaux et travailleurs sociaux, formés en systémique et ayant une expérience en supervision.

Prière d'envoyer un CV pour l'étude de votre candidature à la formation.

Nombre de participants :

20 personnes

Dates  :

  • 28 septembre, 16 novembre et 14 décembre 2017
  • 25 janvier, 1er mars, 22 mars, 26 avril, 7 juin,
    20 septembre, 11 octobre, 15 novembre et 6 décembre 2018 

Horaires : 

Les jeudis de 9h00 à 12h15 et de 13h45 à 17h00

Lieu :

Rue du Simplon – 1207 Genève
Entrée (arcade) : en face de l’hôtel Churchill 

Bus N°s : 2 et 6 - arrêts « Rue du Lac » ou « Vollandes »

Prix : 

CHF 2'400.-- 
CCP : 12-11113-7

S'inscrire

(lire les conditions générales d'inscription)

IECF

+41 22 311 82 11

Téléchargez le
programme !

 

OPCCF

+41 22 311 82 11
Dépliant iecf